– Janv 2016 – Sélection d’articles inspirants

NOUS ACCOMPAGNONS LE CHANGEMENT
// Travailler autrement  – L’expérience collaborateur //

>>Innovation managériale

>> Happy at work – Bonheur & bien-être au travail

>> Collaborer 

RSE: Quand partager devient la clé : découvrez ce que les réseaux sociaux d’entreprise peuvent faire pour vous 

>> Formation

 

// Communication Interne //

 

NOUS FAVORISONS L’EXPERIENCE CLIENT
// Communication //

>> Social Media

3 questions à Catherine Bainier-Girard / Safran: Photo corporate: Avoir un appareil photo ne fait pas de nous un photographe.

cbgRencontre avec Catherine Bainier-Girard, responsable du pôle audiovisuel (photos & vidéo) du groupe Safran. Photo corporate : Avoir un appareil photo ne fait pas de nous un photographe.

1 / Les grands Besoins d’illustration photos pour la communication externe, la communication interne

L’image est essentielle en communication. Une photo peut remplacer lediscours. En communication corporate, elle l’accompagne, le soutient, le renforce. Elle est présente dans tous nos supports de communication print ou online. Le pôle audiovisuel est partie prenante du choix des images dans ces supports, force de proposition. En interne nous disposons d’un fonds de 30000 dont une partie est mise à disposition à l’externe pour la presse, les agences, les passionnés… Nous réalisons des shootings photos de tout type : portraits de dirigeants, évènementiel interne et externe, salons, outil de production, salariés en situation, produits, aussi bien en France qu’à l’international. _ERI7956

Photos et/ou vidéos ?

Sur certains évènements, nous doublons la photo avec de la vidéo quand nous voulons donner la parole, montrer notre outil de production ou nos produits en action. La photo et la vidéo sont complémentaires en fonction de l’utilisation que nous souhaitons faire de ces images.

2 / Pourquoi faire appel à un photographe professionnel ?

Pour l’ensemble de ces reportages, nous faisons appel à des photographes professionnels. La communication d’une entreprise doit s’appuyer sur des visuels de qualité. Seuls les photographes professionnels peuvent nous fournir la qualité requise.   Nous avions par le passé de nombreux photographes internes compétents, le numérique a tout changé et seuls 2 « dinosaures » sont encore présents dans le Groupe. Nous faisons de temps en temps appel à eux quand ils sont disponibles. Mais depuis plusieurs années nous faisons appel essentiellement à des photographes externes. Nous avons un panel de photographes avec chacun un regard qui leur est propre et selon le type de reportage que nous souhaitons – et soyons clair, le budget disponible – nous choisissons dans ce panel. Nous gérons avec chacun le contrat de cession de droit d’auteur. Faire appel a un professionnel est essentiel ! Il ne suffit pas d’avoir un appareil dans les mains pour être photographe. La photo, c’est d’abord l’œil du photographe et ensuite la lumière, le cadrage, la profondeur de champ. C’est un métier, cela ne s’improvise pas. Il y a une grande différence entre la photographie réalisée par Monsieur et Madame tout le monde et la photographie réalisée par des photographes professionnels. Sans oublier le travail numérique d’editing, de retouche éventuelle, de données pour l’indexation que le photographe professionnel réalise après les prises de vues.

3 / Votre dernière mission confiée à un photographe ?

Un des derniers reportages photo un peu inhabituel réalisé récemment est le suivi du tournage de films documentaires sur 4 histoires emblématiques de Safran, intitulés « Safran, une aventure humaine et industrielle ».

4 FILMS DESTINES A L’INTERNE, 4 LIVRES-PHOTOS POUR PROLONGER L’EXPERIENCE

Le photographe a suivi l’ensemble des tournages pour réaliser des photos type making of mais aussi des collaborateurs dans leur environnement de travail. Il a ensuite réalisé un livre photo pour chaque film que nous avons offert à toutes les personnes impliquées, collaborateurs et intervenants externes. SAFRAN_BNPIX Chaque livre a été très apprécié. Ils ont permis à chaque intervenant des films de découvrir les moments de tournage auxquels il n’a pas participé. En plus de rendre compte de l’ambiance globale, cet objet photographique leur apporte un souvenir souriant et complice de leur participation au film. Nous avons choisi le photographe bnpix pour la qualité de son regard, ses cadrages insolites et surprenants et sa capacité à se « fondre » dans l’organisation des tournages, à se faire oublier. Nous travaillons aussi avec lui sur d’autres sujets, comme le salon du Bourget et d’autres évènements.       Propos recueillis par

Arrêtons de jargoniser !

EEQDA Jargon de la comm

 

Chez En Effet, on jargonise (si si !… enfin surtout moi..) mais on se soigne !

On se soigne pour veiller à ce que nos clients ne se fasse pas prendre au piège d’une communication ultra-jargonisée, hyper « langue-de-boîte »

Combattons le mal par le mal !

Voici 10 expressions,trouvées dans le livre « Métro, bullshit, dodo » , que l’on va essayer de ne plus employer.

Acter : «décider de façon décisionnelle»
Best practices : Moins mauvaises pratiques. «Ensemble de process visant à montrer aux juniors comment travailler afin que rien ne change».
CDI : «contrat difficile à instaurer»
Dans le pipe (prononcez Païpe) : dans le tuyau. Dicton : « Mieux vaut avoir plusieurs projets dans le païpe qu’une fourmi dans le slaïpe ».
Eléments de langage : «Formules amoncelées en amont afin de les faire avaler en aval»
Faire de la veille : «Surfer sur internet en jouant à Candy Crush, et être persuadé qu’on bosse dur».
Job description : «Jeu qui consiste à assembler un maximum de mots compliqués et un minimum de rémunération»
Leadership (leader cheap) : Chef à deux balles
Séminaire : contraction de «c’est minable mais on prend l’air». Réunion à l’extérieur du bureau se terminant généralement par une cuite.
Solutionner : Il n’y a pas de problèmes seulement des solutions. Passez en mode problem-solving, plutôt que de bêtement résoudre.

 

Et vous ? C’est quoi votre expression « langue-de-boîte » préférée ?